was successfully added to your cart.

Earth Day : la fonte des glaces vue en timelapses

Alors que de nombreuses personnalités climato-sceptiques prennent la parole, il convient de rappeler en cette semaine marquée par le Earth Day (ou jour de la Terre) ce samedi, l’état de ce qui nous entoure. Le rapport entre changement climatique et time-lapses peut paraître incertain mais il est très fort. Le time-lapse est en effet une technique de plus en plus utilisée pour étudier les glaciers et les effets du changement climatique. Mais nous détaillerons cela ce samedi dans une interview du glaciologue Luc Moreau.  Le time-lapse permet également d’étudier les mouvements des glaciers, nous vous en avions déjà parlé dans un précédent article sur les Ecrins.

Timelapse du Solheim Glacier en Islande pendant 4 ans et 6 mois, issu du documentaire Chasing Ice

Une prise de conscience grâce au time-lapse

Les time-lapses permettent une prise de conscience tant les images sont fortes et se suffisent. C’était d’ailleurs l’un des objectifs de James Balog, le réalisateur de Chasing Ice lorsqu’il fut commissionné par National Geographics pour rendre compte des conséquences du réchauffement climatique. Et le succès de ses photographies, parues notamment dans un numéro de National Geographics en 2007, comme celui de son documentaire prouvent que cela marche.

Il est difficile de saisir tout l’impact du réchauffement climatique avec seulement des phrases et des chiffres. Son impact le plus visible est celui sur les glaciers. Mais impossible également de le retranscrire en une simple vidéo puisque le processus s’étend souvent sur plusieurs années ! Le time-lapse est la manière la plus efficace de montrer la fonte des glaces. Plus efficace encore qu’un simple avant/après puisqu’il permet de voir un processus de plusieurs années voire décennies ramené sur quelques minutes.

Pour approfondir le sujet, voici une vidéo de James Balog expliquant comment il réalisait ses time-lapses de glacier :

Quelles conséquences ?

L’une des premières conséquences du changement climatique est la fonte des glaces. En fondant, les icebergs s’écoulent dans la mer ce qui, avec la hausse de la température crée de la dilatation et produit donc une montée des eaux. Ainsi, les océans se sont élevés de près de 10 cm en 50 ans. Cela peut paraître faible mais avec une fonte qui s’accroît, ce chiffre risque de rapidement se multiplier. Cela a des répercussions sur la faune et la flore et menace des îles et villes côtières. De nombreuses réserves d’eau potable sont par exemple alimentées par des glaciers, et leurs fontes menacent d’entraîner une crise de l’eau.

Une situation qui n’est pas si lointaine

Nous sommes habitués à voir des images du Groenland ou d’Alaska. Et beaucoup se disent que les effets du réchauffement climatique sont lointains. Mais près de nous également, les glaciers alpins en subissent les effets, perdant près de 1,9 mètres d’altitude par an. Plus effrayant, des glaciologues ont récemment affirmé que la grande majorité des glaciers alpins de moins de 3 500 mètres d’altitude auront disparus avant la fin du siècle…

Pour aller plus loin, voir :

  • le documentaire Chasing Ice de James Balog
  • Les gouffres de l’extrême de Thierry Berrod avec Serge Aviotte et Luc Moreau.

Leave a Reply