was successfully added to your cart.

Panier

Assemblage d’une séquence d’images en vidéo

Il y a des situations où vous ne souhaitez pas utiliser les fonctions de montage vidéo automatique de la plateforme my.tikee.io. Par exemple, vous n’avez pas pu téléverser toutes vos photos au fur et à mesure de la capture sur notre plateforme et vous retrouvez avec une trop grosse quantité de données à téléverser d’un coup. Ou bien peut-être souhaitez-vous modifier la colorimétrie pour un rendu plus personnel, ou tout autre modification des images dans un logiciel tiers.

Dans ces situations, vous vous retrouvez alors avec une grande série de photos dont vous souhaiteriez faire une vidéo. Nous allons voir dans cet article les étapes nécessaires.

Récupérer une séquence d’image Tikee

 

Toutes les images de vos projets sur my.tikee.io sont téléchargeables depuis l’écran d’édition de projet en cliquant sur « Exporter les photos filtrées ».

Quelques instants plus tard, vous recevrez un mail avec un lien de téléchargement d’une (ou plusieurs, selon la taille du projet) archive.

export images TikeeUne fois extraites, vos images sont alors nommées selon la date de capture:

images sequence list

L’avantage de passer par cette étape est que vous pouvez bénéficier de nos filtres de sélection d’images pour ne télécharger que les périodes qui vous intéressent.[/vc_column_text]

Trier les images

 

Pour la suite du processus, il est important que les images soient triées selon l’ordre chronologique de capture. Veillez-y si vous devez renommer les fichiers.

Dans la mesure du possible, lors de vos modifications des images, vous devrez veiller à conserver les meta-données (EXIF) originales des images ou, au moins, le champ ‘DateTimeOriginal’ qui contient l’heure de capture de la photo (format UTC).

Si le nommage de votre séquence d’image ne permet pas de les ordonner dans l’ordre chronologique il existe des logiciels gratuits qui permettent de renommer des séries de fichiers images selon les données de capture. Par exemple : AntRenamer (Windows) ou bien pyRenamer (Linux) ou ExifRenamer (macOS).

Assembler les vidéos avec un logiciel

 

Il en existe une grande variété et le but de cet article n’est pas d’en faire une revue exhaustive. La plupart propose d’importer une séquence d’image en sélectionnant le premier fichier de la séquence et en devinant les autres (d’où l’importance du nommage des fichiers détaillé au chapitre précédent).

Nous en étudierons 3 dans cet article :

  • FFmpeg : un programme gratuit en ligne de commande qui fonctionne sur toutes les plateformes ;
  • Adobe PremierePro CC : une solution standard (mais payante) de montage vidéo ;
  • QuicktimePro ou iMovie : pour macOS – payant.

 

FFMpeg

Cet outil de libre est disponible sur https://ffmpeg.org/. Il fonctionne sur toute plateforme (Windows, Linux, macOS) et permet de faire de l’encodage, de la conversion de format vidéo, de l’assemblage de médias,etc. Le tout au travers d’une interface en ligne de commande très puissante. Suivez les instructions d’installation standard.

Pour créer une vidéo à partir d’une séquence d’image nous avons besoin d’une séquence d’image dans un dossier séparé, nommée avec des nombres.

Par exemple :

frame_0001.jpg, frame_0002.jpg, … frame_1289.jpg, etc.

ou bien :

000001.jpg, 000002.jpg, … 001289.jpg, etc.

Notez que les nombres sont écrits avec ce qu’on appelle du 0-padding : de cette manière, l’ordre alphabétique est le même que l’ordre numérique. Sinon 10.jpg serait classé avant 3.jpg.

Référez vous au chapitre précédent pour renommer des séries de fichiers.

Pour la suite, nous prendrons la séquence suivante:

reframe list

Il vous faut ensuite ouvrir une invite de commande dans le dossier désiré (un terminal sous linux et OsX, éxecutez PowerShell sous Windows) et entrer la commande suivante :

ffmpeg -r 30 -f image2 -i reframe%03d.jpg myvideo.mp4

Explications:

  • -r 30 : cela signifie que les images seront lues à un rythme de 30 i/sec. C’est classique pour de la vidéo. Vous pouvez ralentir la vitesse (et donc allonger la durée de la vidéo) en baissant ce paramètre.
  • -f image2 : on indique à ffmpeg que son entrée est de type séquence d’image.
  • -i reframe%03d.jpg : la séquence d’image. Le %03d indique que les images sont numérotées avec 3 chiffres.
  • mp4 : le nom du fichier généré.

Dans ce cas précis, la séquence d’image avait assez peu d’images (<1000) donc il suffisait de les nommer avec uniquement 3 chiffres. De manière générale, nous recommandons de les nommer avec 6 chiffres (%06d) pour éviter tout débordement.

 

Adobe PremierePro CC

Ce logiciel fait partie de la suite Adobe Creative est est un référence pour l’édition vidéo non linéaire. C’est un outil très complet mais pas forcément facile à aborder au début.

Lors de la création d’un nouveau projet, importez la séquence d’image en faisant un clic droit dans la fenêtre “Explorateur de médias” ou bien tapez <Ctrl>-I :

adobe edition

Sélectionnez la première image de la séquence, puis veillez à bien cocher “Séquence d’images” au moment de l’import :

adobe edition 2Après un instant, votre séquence sera disponible dans l‘explorateur de médias et vous n’aurez plus qu’à la glisser dans l’éditeur de séquence à droite.

adobe edition 3Pour exporter la vidéo, tapez <Ctrl>-M ou bien Fichier > Exportations > Media et suivez les instructions selon vos préférences.

 

Logiciel Apple macOS

Le workflow est vraiment similaire :

  1. Nommez votre séquence d’images dans l’ordre chronologique ;
  2. QuicktimePlayer > “Open Image Sequence…” ;
  3. Sélectionnez votre dossier à importer :
  4. Et voilà !
[/vc_column][/vc_row]