Avec quelques images par jour sur une durée suffisamment longue, on peut avoir une compréhension fine de certains phénomènes sociaux, sans compromettre la vie privée des gens.

Dans mes deux précédents articles je vous parlais des données qu’il est possible d’extraire d’une caméra à l’origine conçue pour du timelapse, quand elle est positionnée à un endroit stratégique d’une ville. Je voulais profiter de cette première semaine de « déconfinement » pour continuer l’étude et voir si la vie reprenait son court normal …

Les impacts du COVID-19 vus par nos caméras

Quantifier les mesures de distanciation sociale

Bilan de la période de confinement

 

Je vous ai déjà présenté notre mesure de la distance entre les personnes à partir des images capturées par nos caméras. Nous pouvons maintenant en dégager un comportement journalier moyen pour la totalité de la période de confinement :

nb de personnes détectées à moins d'un mètre

Hormis le dimanche, les jours de la semaines se ressemblent en période de confinement. On observe peu ou prou le même comportement pour le nombre de personnes détectées à l’image:

Personnes détectées par heure

Le nombre de personnes présentes dans la rue pendant le confinement est donc divisé par un facteur 4 ou 5 selon les jours. Et nous avons aussi pu observer une division par un facteur allant jusqu’à 10 du nombre de cas de personnes situées à moins d’un mètre.

Mais ce qu’il est intéressant de voir c’est plutôt l’évolution de cette métrique au cours du temps. Le confinement a-t-il été respecté de la même manière pendant ces deux derniers mois ?

Évolution des métriques au cours du temps

Evolution du nombre de personnes détectées

Et bien il semble que non. On observe très clairement que depuis la deuxième semaine de confinement, il y a de plus en plus de gens qui sortent (+64% en 6 semaines). Mais peut-être que les gens sortent plus mais respectent mieux la distance de 1m lorsqu’ils se croisent?

Evolution du nombre de personnes détectées moins d'un mètre

Il semble que cette mesure suive la même tendance que la première, même si elle est moins marquée. Mais attention à ne pas surinterpréter cependant, nous ne connaissons rien du lien entre les personnes observées, les sorties familiales restaient autorisées.

Et depuis le 11 mai il est évident qu’on se dirige vers un retour à la normale…

Post confinement

Nombre de personnes détectées par heure post confinement

Depuis le début de la semaine le nombre de personnes détectées dans la rue a retrouvé le même niveau médian qu’avant le confinement. Et il en est presque de même pour les distances entre les personnes :

Personnes moins d'un metre post confinement

Celles-ci se sont fortement rapprochées de la moyenne pré-confinement, même si le nombre de cas moyens reste légèrement inférieur.

Nous continuerons d’observer ces mesures dans les semaines à venir.

Conclusions

Il est intéressant de voir qu’avec seulement 6 photos par heure, pour lesquelles il est impossible d’identifier ou suivre les individus, on dégage très facilement des tendances et des mesures objectives.

Cette période très particulière de confinement généralisé a pu être observée de manières très diverses (diminution des gaz à effet de serreréduction du bruit sismiqueemballement des prix de certaines denrées sur Amazon, …) et j’ai été le premier surpris d’en voir l’impact « en direct » sur nos images. La caméra en question ayant été installée peu avant la crise, nous avions alors toutes les données pour étudier l’impact de cette dernière.

Cela doit nous rappeler qu’il faut parfois prendre le temps d’observer les choses sur le long terme, on en tire souvent un enseignement qui a de la valeur. Et on n’est jamais à l’abri d’une surprise qu’on pourra alors documenter.


 

Article rédigé par Adrien Fontvielle – R&D leader – Camera systems and image processing at Enlaps

Confinement : bilan des observations de notre caméra « pour comprendre la ville » et retour à la normale pour la fréquentation des piétons en ville.

Leave a Reply